Le poids des bébés

Hé oui, Miliette reprend ses posts à la con, puisqu’à nouveau, nous avons un bon paquet de jours à attendre (j’ai pas encore compté, je ne veux pas me faire du mal).

Faute de procréer donc, je partage avec toi des réflexions sans intérêt.

Ce WE, Miliette a vécu un nouveau moment magique.

Miliette a vu cru qu’on avait enfin fini de lui annoncer les grossesses des gens pas vus depuis 15 ans, et les naissances qui vont avec. Ouais. Mais en fait, c’est plus subtile que ça. On ne lui annonce plus, CERTES, mais on les annonce à d’autres, devant elle (c’est là où je suis baisée).

Je t’explique : ma mère (ouais, ouais, ma daronne), DEVANT moi, mais s’adressant à mon frère (qui lui, sait procréer) : « au fait, machine a accouché, un bébé de 3kilos 420 » !

Et là… Le bug. C’est à dire que depuis ce WE, je bugue sur le poids des bébés.

C’est quoi le truc là ??? C’est quoi cette histoire avec le poids des bébés ? On s’en tamponne pas franchement ?

Il doit y avoir un truc. C’est un concours ? On gagne le poids du mioche en couches ? Le poids en lessive ? Si quelqu’un sait, merci de me dire.

Nan parce que perso, le poids du truc (à 10 grammes près) je m’en fous comme de mon premier tampon (et encore, mon premier tampon, c’était l’émotion. Putain, le flip).

Imaginons, Miliette qui se présente :

« Bonjour, je suis Miliette, et je pèse 57 kilos 400 ce matin. Mais je ne suis pas allée à la selle depuis 38 heures, et vu comme tu as un potentiel à me faire chier, si ça se trouve, je serai à 57 kilos 100 d’ici ce soir ! ».

Ben perso, je me présente pas comme ça. (Devrais-je ??).

Doit y avoir un truc à gagner, c’est pas possible autrement…

Toujours garder à l’esprit qu’un « petit bébé » peut aussi devenir un gros con. Toujours.

Ce PDRDVDD

Aujourd’hui a eu lieu ce putain de RDV de débrief (PDRDVDD).

Alors d’abord, un big merci à toutes celles qui ont pris de mes nouvelles (je parle de vous, fatalement, car dans la vraie vie, quasi tout le monde s’en tamponne. Évidemment.) Vous êtes adorables les filles…

Ce RDV s’est déroulé comme dans mes rêves comme je l’avais prévu. Enfin presque.

Arrivée à la maternité (franchement, c’est pas d’une cruauté sans nom de nous faire aller à la mater ?), me sachant déjà au fond du gouffre ayant un petit coup de mou, j’ai demandé à reprendre RDV avec la psy.

Héhé. Première blague. Figure-toi que « ma » psy est partie. Elle remplaçait la psy « attitrée ». Partie quelques mois. (devine… congé mat ?).

Ben je peux avoir un RDV hein. Pas de souci. Pourquoi pas le.. 4 septembre ? Ben oui, non mais bon, parce-que là, c’est l’été quoi. Qui irait se suicider au mois d’août ?

J’ai décliné, parce-que perso, impossible de me projeter au 4 septembre.

Nous avons été reçus par NOTRE médecin. (Point d’interne. C’est l’été ??).

Qui nous a accueilli façon « alors là, je suis déçue déçue déçue, vue la tentative, j’aurais pensé que cela fonctionnerait ! 60% de chances ! ». Je me suis dit que j’étais pas mal déçue aussi, hein.

M’enfin, je dois dire que c’est le RDV où je l’ai trouvée vraiment sympa. Et en même temps… c’était l’au-revoir. Elle se tire, notre doc ! Manquait plus que ça…

Donc voilà. Cette première tentative était (hormis sa conclusion, je te l’accorde) « nickel ». 9 blastos, c’est quand même un très joli score, il paraît. (dont 8 à la poubelle, sans me vanter !!). Les 6 non congelés n’étaient pas dans leurs critères (drastiques) pour la congélation. C’est déjà « une grande chance d’en avoir un ». Soit.

Elle a été gentille la doc, elle nous a bien dit que ce n’était pas du tout « mauvais signe ». Que c’était vraiment une belle tentative, et qu’elle était confiante pour la suite. Que nous avions une « bonne fertilité » (je me permets les guillemets, car il me semble que la FIV ICSI, c’est quand même pas pour les pros de la fertilité, mais cette nuance est évidemment toute relative).

Alors donc, grande surprise prochaine étape : le TEV du Pingouin Winner qu’il est tellement beau que personne n’a osé le jeter. Mes règles étant prévues « un peu tôt » en août (ben ouais, je savais pas moi !) on démarrera sur mon cycle de septembre. Début septembre, si je n’ai pas de « surprise » d’ici là.

Ce sera parti pour une tentative on ne peut plus soft, puisqu’il « suffit » de se bouffer du Pr*vames matin et soir. Cycle naturel ! Avec (accrochez-vous) UN SEUL contrôle puis, « si tout va bien », une décongélation puis, « si tout va bien », un transfert (on nous a annoncé 5% de risques de perte du Pingouin. Non mais du coup, moi je dis, le décongelez pas, c’est plus sûr !!!).

Voilà. Donc finalement, plus qu’un cycle « à blanc ». Je devrais me réjouir. Du coup, je ne pige pas du tout pourquoi je suis toute comprimée de la poitrine et des dents avec cette grosse grosse envie de chialer.

Par ailleurs, notre médecin s’en va. Tu me diras, on ne compte pas s’attarder si notre Pingouin ne s’accroche pas. Nous lui avons fait part de ces délais qui nous semblent insupportables… Mais bref. Notre dernier petit pôle d’humanité là-bas s’en va. L’anonymat, à 100%. Les étiquettes. Plus de ponction « conviviale ».

Me reste un GROS cycle pour me retaper une santé c’est pas gagné. Essayer d’améliorer mon hygiène de vie. Essayer de dormir. Pour améliorer nos chances, mais surtout pour être capable de me relever, si échec il y a à nouveau.

La plupart d’entre vous se sont relevées de pire, bien pire. Et j’en suis consciente. Et j’imagine que la foi reviendra, ou du moins l’énergie. Mais en ce moment, je me pose de vraies questions sur ma capacité à affronter tout cela dans la durée. Tu me diras, il n’y a pas trop le choix…

Aller, haut les cœurs ! Je vais peut-être me taper un mojito ce soir et réfléchir demain ou après-demain à mon mode de vie moi, tiens…

Connerie et coup de gueule

Oui je sais, je poste tout le temps, c’est insupportable, on dirait un bug de la liseuse WordPress.

Pour ma défense, je ne dors presque plus ce qui rallonge considérablement mes journées, et donc le temps dont je dispose. Et que comme c’est compliqué d’avoir une conversation avec mi-couple (il vient de découvrir un produit concurrent d’Actim*l, il fait des comparaisons de bactéries, non mais tu trouves pas qu’en plus le goût il est mieux ??) il faut bien que je me défoule ailleurs.

Alors bon, tout le monde va se rendre compte que je ne suis pas dans le marketing (j’ai honte, La Reine !!), mais je vous propose la trame de ce qui sera mon faire-part d’infertilité !!! (Merci The Ovulatrice !). Faudrait que je demande une formation à Phot*shop, reste à savoir si le motif « c’est pour se marrer sur Internet !!! » sera validé par ma hiérarchie !!

(Attention, vous avez échappé de peu à la vraie photo de cigogne écrasée).

cigogne

Après des mois à baiser « juste pour le plaisir »

Des milliers d’examens en dessous de la ceinture

Bon nombre de branlettes et de fouillages chattaux

Mais un très petit nombre de spermatozoïdes

Une FIV ratée avec 8 supeeeerbes emryons disparus,

Miliette et Mi-couple

ont l’immense honneur de vous annoncer leur infertilité !

Afin d’oublier tous ensemble le prochain échec,

une grande beuverie sera organisée en leur demeure

(là où tu veux pas venir car c’est trop loin)

(date à confirmer en fonction du cycle de Madame).

Des listes de cadeaux ont été déposées à différents endroits :

-chez « désir en verge », rayon sous-vêtements et accessoires, ce afin de pallier nos soucis de libido (pas que le sexe soit utile dans nos situations, m’enfin)

-chez Pr*zac et Kleenox

-chez « bouff’, alcooooooools and clop' »

Possibilité de trouver un peu d’inspiration sur les sites de bloggeuses pro

voire de nous offrir des vacances, « pour plus y penser » !

Et maintenant…

coup de gueule

Pour celles et ceux qui ne l’auraient pas lu, le dernier post de Molkette. Qui, j’espère, ne m’en voudra pas d’en parler.

Je me suis vraiment fâchée hier (se peut que mi-couple ait rajouté de l’huile sur le feu avec « s’énerver se sert à rien »…). Et je me permets de partager l’info parce qu’il me semble que nous sommes TOUTES concernées. Nous sommes toutes concernées car il s’agit d’un exemple de la prise en charge de l’infertilité par un centre PMA classé « méga top ».

Au travers de l’histoire de Molkette, je lis notre système de santé, notre service public. Je lis le traitement de l’infertilité. Je lis l’accompagnement psychologique.

Ou du moins, je lis les manquements à tous ces endroits…

Depuis plus d’un an, je dis à mi-couple que « chez nous, c’est long, car c’est un service public et on accueille tout le monde ». Je dis que « chez nous, on ne peut pas trop s’intéresser aux stats, car un service public accueille TOUT LE MONDE, y compris des situations « plus compliquées » ». Depuis plus d’un an donc, je raconte de la merde.

Quand on t’annonce « FIV », tu claques des dents parce que t’as que QUATRE putains de tentatives, là où le monde peut baiser tenter sa chance tous les mois, entre 15 et 45 ans.

Alors nous, voilà, ya des critères. Des critères d’âge. Et un nombre de tentatives.

Et là, on s’assied dessus ?

Hier, j’ai vraiment été révoltée (je le suis encore, je bouille). Et je me suis demandé pourquoi. Parce que bon, sur nos blogs, on en lit des choses dégueulasses, qui n’ont rien à voir avec un bout de papier. On lit des trucs que personne ne devrait vivre. Alors pourquoi, pourquoi ce bout de papier me tord le cœur ?

Parce qu’en général, on ne peut s’en prendre qu’à DNLP. C’est-à-dire à personne. Et que donc, fatalement, c’est dégueulasse, mais de la faute à personne.

Hier, dans ce post, j’ai lu le mal que pouvaient faire ceux qui sont « à la pointe », ceux qui sont là pour nous aider, ceux qui doivent œuvrer pour faire avancer les choses, ceux qui travaillent à une meilleure prise en charge pour demain.

Je ne suis pas docteur. Alors admettons que je ne puisse pas juger sur le fond. Permettez-donc un petit commentaire sur la forme :

C’EST QUOI CE COURRIER ????

C’est quoi ce courrier bateau, envoyé sans avoir ne serait-ce que VU ce couple en souffrance ? C’est quoi ce courrier même pas adapté, qui parle de trop nombreuses tentatives ? Qui se permet de parler « des risques », alors que certes, on aura peut-être des risques de cancer accrus dans 10 ou 20 ans, mais que le risque actuel c’est juste qu’on pète tous les plombs ????

Où est donc passée l’Humanité ?

J’ai très mal à notre service public, à notre hôpital public. J’essaye vraiment de comprendre, de leur trouver des excuses, mais ça coince. Je sais le « manque de moyens », je sais. Mais là, je ne peux pas admettre.

Je pense fort à toi Molkette.

Et j’invite chacun et chacune à lire ou à relire le serment d’Hipoccrate, et surtout le serment de l’Ordre français des médecins.

L’entourage très proche (mi-couple) et brèves quotidiennes

Je pensais vous laisser un peu tranquille avec mes posts à la con. Mais en fait, ben nan.

Parce que j’ai reçu deux petits trucs marrants aujourd’hui, donc bon, je vais en profiter pour vous caler mon dernier post sur l' »entourage », mais ce sera après les deux petites brèves du jour.

Youpie !!!

Brève n°1 :

texto reçu ce matin :

« Nous vous rappelons votre RDV le 28/07/14 bâtiment MATERNITE Ant*ine B*clère. »

Ahahahahah, ahahahah !!!

Genre. J’étais explosée de rire sérieux. Deux mois que j’attends ce PDRDVDD, que j’ai organisé ma vie (enfin plutôt qu’on organise rien du tout) autour de ça, et mes potes les comiques ils m’envoient un sms.

Nan, mais franchement, fallait pas les gars.

 

Brève n°2 :

Carte postale reçue ce jour. De la part de mes-amis-les-parents-qui-ont-le-bébé-mignon. J’y apprends que bébé-mignon a pris son premier bain de mer. Et ce qui est trop méga choupinou, c’est que le bébé-mignon a signé son prénom !! (alors, bon, étant donné qu’il a 7 mois, perso, je pense que les parents se foutent de ma gueule et ont écrit son nom. nan ??).

 

Tout ceci m’ayant mis en joie (nepassesitireruneballenonnepassetireruneballe), jme sens prête pour vous parler de mon entourage le plus proche (même que parfois il vient dedans de moi. lol) : mi-couple.

Alors on lit souvent que la PMA peut abîmer les couples (naaaaan ??). Me concernant, le miracle c’est pas tant qu’il soit toujours mon mi-couple que le fait que je l’ai pas tué (d’ailleurs ya même pas eu violence hein. c’est te dire que je prends sur moi).

Alors depuis qu’on est entrés en PMA (je repense à l’autre conne qui est arrivée sur mon blog avec la requête « quand choisir la PMA ». pffff…), d’abord, mi-couple il a nié le truc. Mais genre du gros déni. Du style, moi, la chatte à l’air en train de faire mes HSG (j’espère que vous vous souvenez à quel point j’ai maudit cet examen) et mi-couple de me dire « nan mais j’ai des spermatozoïdes ya pas de problème » (nepass’énervernepass’énerver). Donc, j’ai eu mon mi-couple en mode « no soucaï » pendant quelques mois. Je l’aurais baffé (mais je n’en ai rien fait, hein).

Ensuite, quand il a compris que ben si, yavait un petit problème (tout petit, de l’ordre de 3 spermatozoïdes), on l’a perdu. Il a fait pschiiiit mi-couple. Du coup, j’ai même pas eu le temps d’être contente qu’il ait capté le truc ; j’étais trop paniquée de le voir au fond du gouffre.

Après ça (c’est-à-dire des mois après avoir TOUT géré seule), il a mégapris les choses en main (jte vois venir avec ta blague vaseuse, alors jte devance : OUI, les CHOSES en MAIN !!), et a pris les RDV, les Concepti*, toussa quoi.

Et j’ai eu, pendant la tentative, un mi-couple mais alors tellement aux petits oignons que j’étais mal à l’aise (putain OUI je peux faire pipi toute seule aller oups du balais !!!).

Voilà voilà.

Et maintenant ??

J’en peux plus là. Il m’épuise. Il est en mode « j’aime la vie », ça me terrifie.

Mi-couple : « ohhhhh, regarde c’est trop fort t’as vu ils ont sorti un nouveau parfum pour les yaourts et en plus ya des mini biscuits apéritifs dans les tablettes de Milk* ahhhhh c’est trop bien nan mais regarde regarde tu trouves pas ça dingue ? »

Moi : …

Mi-couple : « ohhhh le petit chien il fait des léchouilles à ses copains !! c’est trop mignon !! (sic) »

Moi, dans ma tête : « Mamie, sors de ce corps… »

Mi-couple : « et c’est trop dingue parce que Machin bidule il est parti à New York tu te rends compte, New-York !!! »

Moi, dans ma tête : « pas taper, pas taper »

Mi-couple : « ohhhhh la la la la, les plages de la Thaïlande, non mais regarde les plages de la Thaïlande, ohhhhh mais les plages de la Thaïlande là !!! »

Moi : « oui, enfin nous on n’a pas de vacances là »

Mi-couple : « c’est pas dingue les biscuits apéritifs dans le chocolat Milk* ? »

Moi : « ce qui serait dingue quand même, ce serait qu’on ait un gooooosssse !! ».

J’en peux plus, il est épuisant. Si quelqu’un veut une petite pile de bonheur à la maison, je le prête volontiers pour le mois qui vient (enfin, faut le libérer lundi, rapport au RDV là).

Ya une ado de 14 ans, un môme de 5 ans (avant l’âge de raison, oui) et ma grand-mère, le tout mixé, cachés dans le corps de mi-couple.

Je sais pas dans quel état sont ses spermatozoïdes (ça doit bien faire 3 mois qu’on n’a pas fait de spermo, ça me rend dingue de pas savoir, j’aime les avoir à l’œil), mais lui il pète le feu.

Faut que je regarde pour l’envoyer en colo, qu’il se défoule un peu, et que j’ai la paix, pitiéééééééééééééé !!

Bon, je retourne me planquer dans les chiottes. Il a la tête de celui qui vient de découvrir la 17ème merveille du monde.

Comme une histoire de…

Moi j’arrête la PMA. Parce qu’il se passe rien. Mais qu’à côté de ça, ma vie est trepidante…

Alors ce midi, revenant d’une mission de folie (je me deplace beaucoup, suis une espèce de VRP du marketing quoi), me voilà tranquille sur l’autoroute. Dans la voiture du boulot. Je chantais conduisait prudemment selon les consignes de Dieu du GPS. Mon meilleur ami.

Et PAF ! (nan pas un accident hein). Ça clignote voyant moteur et pouf, n’écoutant que mon courage par miracle je parviens (alors que le moteur nous lâche) à foutre les warnings et à me glisser sur la fameuse « BAU ». Classe.

Que faire… Paniquer eût été une solution. Les camions ça roule vite bordel de marde et ça fait trembler la titine. Pfiou ça decoiffe merde j’ai chaud !!

J’appelle le taf. Qui me dit d’appeler l’assurance. Qui me dit d’appeler la police.

J’appelle la police. Petit message d’attente, sympatoche (me menace de poursuites si j’appelle pour une blague. Nan mais genre j’ai une tête à faire des blagues).

Je rigole plus trop d’ailleurs parce que la nenette de l’assurance m’a dit : « on reste pas dans la voituuuure » sur un ton un peu stresse stressant et que j’essaye de me glisser derrière le muret mais ya de hautes herbes et de jolies fleurs mais aussi des bestioles et j’ai mes chaussures à talons. Ouvertes…

Et qu’entre la clim dans la voiture sur la BAU et les bestioles sur mes pieds, me tate…

La police ! Enfin !

La police : ok vous êtes où ?
Moi : l’autoroute
La police : laquelle ?
Moi : euh…
La police : vous voyez quoi autour de vous ?
Moi (ravie de pouvoir répondre) : des arbres !!

Bon, je t’abrege le supplice du pauvre policier : on a fini par se comprendre.

Me dit que le depanneur arrive dans 20-30 minutes.

Yahoo !!! Je vais bronzer sur les heures de taf ! Je cours jusqu’à la borne, me « mettre en sécurité ». Et je constate que mes chaussures (neuves du jour) sont costaudes. Une victoire !!

S’ensuit une attente de 20 30 plus de 45 minutes.

Je regarde les camions passer. Me fais klaxonner (zont dû croire que je tapinais). Passe la gendarmerie (pas pour moi. 3 fois…).

Appelle ma chef, pour prévenir que je reviens ben euh… Après… Je lui propose de lui cueillir des fleurs. Elle me demande si j’ai mon écran total.

Mais non. J’ai rien. Sauf l’envie de pisser. J’ai CHAUD ! J’ai soif. Et faim.

image

image

Arrive le depanneur (à toi qui m’a demandé : ouuuiiii !! Bôooooo !).

Padam !! Il me traine sur l’autoroute ! C’est ce moment que choisit la batterie de téléphone pour faire mine de me lâcher. J’ai donc pas pris notre ami en photo (j’aurais pas osé remarque).

Bref. 3 heures pour un trajet qui dure 20 minutes.
Purée, chez vous j’sais pas, mais ici, ça tapait bien au soleil…

Ps : nooon la Chouette. J’ai pas pissé !

L’entourage (session 2, les amis (ou anciens amis…)) + EDIT

Ya quelques jours à peine, je vous aurais pondu un nouveau post aigri, truc de ouf, sonttropconslesgens. J’aimepaslesgens.

Bon, puis tu sais ce que c’est, les taux d’hormones dans nos corps moisis fluctuent les gens te réservent parfois de jolies surprises.

Alors ce soir, dans la catégorie « les amis », t’auras et du Chouette et du pas Chouette (la Chouette, jte cause plus).

Dans la catégorie : « on n’est pas à l’abri d’une connerie », pour commencer :

-le fameux pote qui m’a conseillé d’aller me faire sauter dans les bars (entre autres joyeusetés !!)

pour info, jme tâte, évidemment. rapport au fait que mes sérologies sont nickels, et que ça me soulerait de chopper une MST. Ah ben j’ai qu’à mettre une capote ! Ah ben non ça risque de compromettre la grossesse… Bon je vais réfléchir à cette histoire.

-la copine qui s’est crue infertile pendant, aller, 6 mois, et qui est maintenant heureuse maman d’un bébé mignon (fait chier, l’est même pas vilain le petit. m’enfin c’est un mec, j’en aurais pas voulu). Et qui, pendant ces 6 fameux mois d’infertilité, me parlait « de ces connasses de PB ». Et qui maintenant ne me cause pour l’essentiel que de sa marveille. Et m’envoie des photos schcromignonne (que je sais jamais trop quoi y répondre. j’ai quand même osé une fois « ah ben yen a au moins un qui se marre »). Et qui me parle parfois infertilité (parce qu’elle connait quelqu’un qui. Et quelqu’un qui. Et quelqu’un qui. Que des gens pour qui ça n’a pas marché. Mais faut s’accrocher hein !!). C’est elle qui m’avait envoyé un message collectif « venez à mon anniv avec vos enfants !!) qui m’avait conduit à un joyeux lancer de téléphone (oui, un Samsung oui, quelqu’un comprendra la référence !!!!). Il a survécu n’empêche (le téléphone. pas mon ordi de bureau par contre, j’ai trop chialé. De la bonne came les Samsungs. Plus costauds que moi…).

-la copine qui m’a sorti « tu peux pas te trouver un mec normal sérieux ? » (dois-je commenter ???)

-celle qui insiste sur le fait que la PMA, l’infertilité, enfin franchement c’est pas grave. Puisque « j’ai le temps ». « Je peux changer de mec ». « J’ai qu’à faire une FIV ou adopter ». J’y ai cru moi que c’était pas grave. Mais j’ai trouvé ça un peu bizarre, parce que quand je lui ai dit que ça concernait un couple sur 6 (enfin, qu’un couple sur 6 consultait), elle s’est un peu étranglée (« merde !! tu crois que ça peut m’arriver à moi ?? » « ben peut-être hein, mais au pire, c’est pô grave tu sais… »).

 

Ah non, vraiment, on se marre. Me suis rarement sentie aussi proche du moooonnnnde ! Non, franchement, les gens sont plein de surprises. T’as des réactions inattendues. Et les questions aussi « non mais t’es sûre de vouloir des gosses là ? ».

Non mais moi je suis pas sûre hein. C’est vraiment parce que jme fais chier et que j’ai de la thune à claquer que je me lance dans tout ça. Puis les blogs pâtisserie ya plus de concurrence que les blogs PMA, donc bon… J’ai un peu sauté sur l’occas. J’avoue. Puis je prends pas trop trop de risques, puisque le plus souvent ça fonctionne pas donc bon… Non, enfin moi, non, un gosse, ça me ferait chier évidemment, mais comme vraiment vraiment j’ai découvert que j’aimais montrer ma chatte, bon, enfin tu vois… Puis j’ai tellement de congés je savais plus quoi en foutre.

(et ma main dans ta gueule, t’es sûre de la vouloir là ??)

 

Voilà.

 

Je suis bien chaude là de m’être remémorée tout ça, mais du coup, pif pam pouf, on enchaîne sur le Chouette (nan la Chouette, jte parle toujours pas).

 

Catégorie : j’aime encore les gens !!!!!

-une amie, qui « y croit ». Sans me mettre la pression. Qui m’écoute. Qui n’enjolive pas le truc (oui, c’est galère) mais qui sait aussi dédramatiser (c’est malheureusement de plus en plus fréquent, je ne suis pas la seule). Présente, sans intrusion.

-celle qui m’a préparé une tarte aux fraises, pour mon anniv (pendant la FIV). Pour que cela me porte chance…

-celle qui connaît du monde (mais en blouses blanches) et qui vient de m’envoyer un long mail avec plein de noms de médecins. Qui m’écoute. Qui ne me contacte pas souvent, mais dont je suis sûre : si j’appelle, elle sera là.

 

PS : petit jeu : parmi ces exemples, une personne a concouru dans les deux catégories. Relie le chouette truc au truc pas chouette !!

 

PPS : dans la vraie vie, et bien que mon mail soit caricatural, je pense que l’ensemble des personnes citées me veulent du bien. Je me raccroche à ça. Je préfère penser « maladresses ». Malgré tout, je me préserve, et je m’autorise (depuis très peu) quelques fuites.

 

PPPS : devine ce qu’on a vu dans L’Amour est dans le pré lundi ?

Un vêlage ??

 

Perdu !!!!

 

Des vêlages !!

EDIT. Requête du jour : « quand choisir la PMA »
Ami couillon, on « choisit » pas la PMA. L’infertilite nous choisit.
Je te souhaite néanmoins du courage, et pense à tes pépins de courge.

Attention, article censuré par moi-même

Une fois n’est pas coutume, je prépare un article « protégé ». Car sur un terrain miné (pour moi). Sur un sujet que je souhaite partager, mais que j’ai peur de partager (cherche pas). Je communiquerai le MDP par mail, à celles (ou ceux) que je « connais ». Mon mail : plustardpeutetre@gmail.com Merci pour votre bienveillance 🙂

Ce à quoi nos vies auraient pu ressembler…

Aujourd’hui j’ai bossé passé mon temps, entre autres, à chercher les « normes de taux de HCG » parce que j’étais inquiète pour Lisette (mais ouf !!! trop contente pour toi Lisette !!).

Et là, je suis tombée (bordel que je suis con d’avoir cliqué) sur un forum (le MAAAAALLLL). Même pas d*cti, non.

Et j’ai eu un aperçu de ce qu’auraient pu être nos vies si on avait été des pondeuses (ce qui n’est pas le cas, hein).

Je ne mets pas de lien (j’ai pitié. puis les posts datent de 2012, on ne peut même pas aller les insulter), mais voici ce que j’ai trouvé (accroche-toi Simone) :

Certaines connes utilisent les taux de HCG non pas comme nous pour savoir si bébé va bien, mais pour savoir si c’est une fille ou un garçon. Car comme chacun sait, puisque c’est scientifique le sexe dépend du taux. Ouais.

Et donc, entre autres perles :

« En fait le calcul est tout bête, il faut multiplié le taux dans la moyenne du tableau par 18,5% (ou divisé par 100) et après il te faut additionner le résultat obtenu avec la même moyenne ! Le chiffre que tu obtiens te dit normalement le sexe du bébé… s’il est au-dessus c’est une fille normalement et en dessous un garçon ! ;)  « 

« Donc ton taux était de 30 ui à 18 jours de grossesse… la moyenne étant de 600 à 18 DPO, le calcul est donc celui-la : 
 
600 x 18,5 / 100 = 111  ……….  600 + 111 = 711 ui !!! 
 
Tu es largement en-dessous des 711 ui avec ton taux à 30 ui donc ça te donne toutes les chances d’avoir un petit gars si tu es sûr du jour de la conception bien entendu, sinon ça peut tout fausser ! ;)  
 
B*b*tte : Tu étais à 28 ui à 13 jours de grossesse… le calcul est donc le suivant : 
 
50 x 18,5 / 100 = 9,25  ………  50 + 9,25 = 59,25 ui !!! 
Avec ton taux à 28 ui tu es donc en-dessous de 59,25 ui ce qui te donne plus de chance d’avoir un petit mec ! :)  « 

 

Tu t’es peut-être étranglée à la lecture (moi, oui). N’importe quelle Pmette aurait été juste paniquée par les taux bas (voire très bas). Mais que nenni !! chez les pondeuses, c’est « marrant » !! Car les taux bas, ça te donne des petits gars !

 

Le plus navrant ? Ya au moins une « Fivette » dans l’histoire. Ouais.

Voilà.

Je déconseille à quiconque de répondre à la prochaine d’entre nous qui sera inquiète de son taux « bas » :

« kikoulooool c’est trop chouchou loooool tu vas avoir un petit mec youpi youpi ! ».

Je risquerais de me fâcher un chouïa…

 

Sinon ben… Bon WE chez les fertiles hein !